Rando, calanques

Nos passions

Pour débuter cette année, nous avons décidé d’aller balader dans un de nos endroits favoris dans les calanques, le Malvallon sud et le pas de la Lèbre où il y a quasiment un an, nous installions notre Rêveuse.

 

Mais pas question d’y aller par le plus court chemin, en effet désormais quand nous pouvons éviter le GR du sentier des douaniers, nous le faisons, même si c’est au prix d’un plus long trajet et d’un cumul de dénivelé conséquent.

 

Le parcours

 

Nous partirons de Callelongue, direction le sentier balisé jaune qui, circulant en balcon au pied du rocher st Michel, va nous emmener au col de la Galinette, puis continuant en direction du col de la Selle, nous bifurquerons vers le sentier du Malvallon nord qui redescend dans le Grand Malvallon en passant devant la font de Bres où figure la trace de notre ami Xavier Dechaux.

 

Admirons au passage la jolie fleur de papier Q gentiment laissée là à la suite d’un pipi somme toute peu discret !

 

Un grand MERCI à son/sa propriétaire, les calanques manquent tellement de charme et de couleurs !

 

À la jonction avec le Grand Malvallon, nous bifurquons pour tout remonter direction le Plan de Coulon par le sentier du Malvallon sud et ses roches découpées.

 

Un début de parcours en montagnes Russes, mais très agréable, en tout cas nettement plus que le GR du bord de mer.

 

Nous arrivons tout près du belvédère de Titou Ninou mais nous préférons un abri plus efficace contre le mistral qui commence à souffler sérieusement, d’un point de vue tout aussi beau son orientation est parfaite en cas de mistral, du coup, au soleil nous avons même chaud.

 

Illusion provoquée par le mistral (oui ! ) le phare de Planier semble tout proche.

 

Ensuite, c’est une légère re descente du Malvallon sud pour prendre à gauche le sentier du vallon de Podestat, ce sentier est appelé sentier du Chinois une histoire que j’ai déjà raconté sur ces pages.

Ce sentier débute au pas de la Lèbre pour dégringoler dans l’étroit vallon qui surplombe la calanque de Podestat.

 

Notre Rêveuse y trône toujours, elle a bien résisté au temps, et aux intempéries et… elle est toujours aussi belle !

 

La descente est sportive et descendre un éboulis demande beaucoup d’attention et de précautions pour ne pas faire dégringoler des tonnes de cailloux, personne ne les remontera.

 

Une grotte bien cachée dans la végétation, pourtant rare, attire mon attention, et dans ce cas, difficile de me retenir, j’y vais.

 

Pas très profonde apparemment, mais une chaleur humide monte du fond, indiquant qu’au moins un boyau s’enfonce dans les profondeurs de la terre, en effet, je le trouve, mais pas question d’y aller, je n’ai ni le matériel ni les compétences requises, même pas de lampe.

 

Nous repartons en descente pour rejoindre le GR qui passe au-dessus de la calanque, et nous dirigeons vers Marseille, mais là le vent violent de face nous décourage de le contrer jusqu’à Callelongue, nous préférons encore une fois remonter le plan des Cailles, prendre le Malvallon puis obliquer sur le sentier balisé jaune pointillé pour remonter encore une fois au col de la Galinette et rentrer par le sentier utilisé le matin, le vent y est presque aussi fort mais au moins le sentier est varié et agréable.

 

Maïre est en vue puis tout de suite le village calanque de Callelongue, il est visible que nous sommes en vacances…coup de zoom sur la route d’accès !

Une rando relativement courte, mais sportive, 11km130 et 700m de dénivelé cumulé en 3h40, la moyenne horaire n’est pas terrible, mais les pentes en montée comme en descente sont importantes et la marche dans ce cas pas très rapide.

Parfaire le rose dessin

Parfaire le rose dessin

  Les roses sont probablement les fleurs les plus populaires dans le monde, et ce, pour...

Singapore Food Festival

Singapore Food Festival

Le Singapore Food Festival est un festival annuel qui célèbre la cuisine de Singapour et qui vient...